Face à l’ampleur de l’épidémie de COVID-19, les organisateurs annulent la Marche pour le Climat du 14 mars à Paris

Jeudi 12 mars 2020, Paris - Au vue de l’évolution rapide de la situation sanitaire et suite à l'allocution d’Emmanuel Macron ce soir concernant le risque d’épidémie de COVID-19, les organisateurs de la Marche pour le climat le 14 mars ont pris la décision de l’annuler à Paris.

Malgré la validation du trajet de la marche pour le climat samedi 14 mars par la préfecture de Paris, les organisateurs considèrent aujourd’hui que les conditions ne sont pas réunies pour garantir la sécurité des participantes et des participants et susciter une mobilisation massive sous la forme d’une marche à la veille des élections municipales. Cela n’engage en rien les organisateurs de marches ailleurs en France, qui sauront s’adapter à leur contexte local.

« Notre objectif est de faire entendre l’urgence de la crise climatique et sociale à la veille des élections municipales. Organiser une grande marche populaire n’est plus le bon moyen de le faire ce samedi, pourtant la menace reste la même et notre détermination à porter un message fort reste intacte. »
Elliot Lepers de l’ONG ~ le mouvement

« La crise du coronavirus nous rappelle à juste titre que pour amortir de tels chocs, qui vont s’accélérer avec la crise climatique, un système de protection sociale solide et des services publics sont nécessaires. A la veille du scrutin, nous n’oublions pas toutes les reculades du gouvernement actuel sur le plan de la justice sociale et de la lutte contre le dérèglement climatique. »
Cécile Marchand des Amis de la Terre France

Les élections municipales engagent les 6 prochaines années, en renouvelant les maires des 34 968 communes de France. Pourtant, les scientifiques du GIEC nous donnent moins de 10 ans pour inverser totalement la trajectoire, et 50% des leviers de décision pour réduire les émissions de gaz à effet de serre se trouvent entre les mains des maires. Les mandats qui s’ouvrent avec ces élections doivent impérativement être des mandats pour le climat.

« Sans minimiser les mesures nécessaires pour faire face à l’épidémie, nous ne pouvons nous empêcher de les comparer avec la funeste inaction du gouvernement face à l’urgence climatique, qui menace pourtant des millions de vie et des écosystèmes entiers. »
Elodie Nace d’Alternatiba

Mais la crise climatique et écologique est la plus grande que l’humanité ait jamais connue, rien ne saurait justifier que notre détermination soit entamée. Les événements obligent à inventer de nouvelles formes de mobilisations. Vendredi 13 mars, les détails d’un dispositif alternatif de mobilisation seront communiqués pour porter la voix et la détermination de toutes les personnes qui souhaitent se mobiliser. . Les organisateurs resteront particulièrement vigilant·es à respecter les recommandations sanitaires des autorités et des scientifiques.

Contacts presse
Alternatiba · Elodie Nace
~ le mouvement · Elliot Lepers
Les Amis de la Terre · Cécile Marchand